Studià | Le portail étudiant de l'Université de Corse
Studià |
Attualità

Soutenance de thèse: Yannick CAMPION (2 JUILLET 2022)

Centre: UMR LISA

Projet: ICPP

Discipline Histoire - Mention Histoire et civilisations, histoire et archéologie des maondes anciens et médiévaux, de l'Art

Titre de la thèse: Pieve, paese è paisaghju. Une histoire spatiale de la plaine du Fretu et de l'Extrême-Sud de la Corse (XIII°-XIX° siècles)

 

Résumé vulgarisé:

 

Bien que géographiquement et culturellement rattachée au nord et au centre de la péninsule italienne, la Corse ne connut pas les développements démographiques, économiques, urbains et agricoles caractéristiques de l’Italie communale et renaissante. A la fin du Moyen-Âge, sous la pression des raids barbaresques, face aux ravages de la malaria et à ceux des guerres répétées des seigneurs locaux, les communautés corses désertèrent peu à peu les plaines côtières pour se fixer en moyenne montagne. Définitivement conquise par Gênes au début du XVIe siècle, l’île se vit alors imposer une série de politiques agricoles visant à mettre les plaines littorales en cultures. Ces projets agraires, influencés par les paesaggi toscans, lombards et ligures, échouèrent pour la plupart, notamment dans le Sud de l’île, monde pastoral par excellence. Cette situation conduisit au maintien, jusqu’à la conquête de l’île par la France, de deux constructions sociales et spatiales insulaires : la pieve et le paese

A mi-chemin des villages montagnards d’Alta Rocca et de la citadelle génoise de Bonifacio, le Fretu a la particularité d’avoir rarement été appréhendé comme un territoire à part entière. Pays côtier mal protégé, il fut la plupart du temps utilisé simultanément par des communautés périphériques concurrentes. Souvent marginale, parfois disputée, cette plaine littorale a ainsi régulièrement joué un rôle de limite ou de frontière entre plusieurs mondes. En outre, si elle fut, à certains moments de son histoire, identifiée comme l’assise potentielle d’une série de projets agricoles coloniaux génois, ces entreprises eurent pour point commun d’avoir toutes plus ou moins échoué. C’est donc avant tout dans la recherche de nuances et de singularités relatives au contexte rural de l’Extrême-sud de la Corse, mis en contraste avec les développements urbains, agraires et commerciaux de l’Italie centro-méridionale et de la France, ici régulièrement contrariés, que s’est logé l’ambition de ce travail.

 

Mots clés : Pieve, Paese, Paysage, Espace, Fretu, Alta Rocca, Bonifacio.

 

La soutenance aura lieu le samedi 2 juillet à 14H, Salle DECA03, UFR DEG, campus Mariani

 

En savoir plus: Résumé scientifique

DAVID MOUNGAR | Mise à jour le 30/06/2022
Rendez-vous

Samedi 02 juillet 2022 à 14h00