Studià | Le portail étudiant de l'Université de Corse
Studià |
Attualità

Soutenance de thèse: Jean-Dominique VILLANOVA (6 décembre 2019)

Centre: UMR LISA

Projet: ICPP

Discipline - Mention: Culture et Langues Régionales

Titre de la thèse: Le discours des évêques de Corse à travers les lettres pastorales (1833-1906)

Résumé vulgarisé:

La société corse du XIXe et du début du XXe siècle a été très fortement marquée par la religion catholique qui l'a impactée dans tous les aspects de la vie de la Corse et des Corses. L'Église, en tant qu’institution, et la religiosité populaire ont été de nombreuses fois étudiées, cependant, ces études ne font pas apparaître clairement les rôles joués par les évêques sur les plans social, politique et culturel.

La société corse traditionnelle a connu de profonds bouleversements dans une période allant de la monarchie de Juillet jusqu'à 1905, date symbolique de la séparation des Églises et de l’État. La religion catholique, à travers ses institutions et ses évêques exerçait une forte emprise sur la conscience de la population et prenait position sur tous les sujets qui concernaient la Corse et le reste du monde.

L'étude des lettres pastorales nous permet donc d'appréhender de manière concrète le comportement et les positions prises par l’épiscopat corse sur les questions fondamentales qui ont agité toutes les sociétés occidentales : condamnation du modernisme, question éducative, progrès scientifiques, questions romaine et italienne... On y trouve également des sujets graves, plus spécifiques à la Corse, comme par exemple la vendetta, condamnée sans concession par monseigneur Xavier-Toussaint-Raphael Casanelli d'Istria.

Ainsi, la petite et la grande histoire se rejoignent à travers les lettres pastorales qui nous permettent d'étudier le rôle de l'Église, son emprise sur la société et sur la vie sociale, économique, politique et culturelle.

 

Riassuntu vulgarizatu:

A sucietà corsa di u XIXsimu è di u principiu di u XXsimu seculu hè stata marcata di manera prufonda da a riligioni cattolica chi impattaia ogni aspetti di a vita di a Corsica è di i Corsi. A Ghjesgia, quant’è istituzioni riligosa, è a riligiosità pupulari sò stati assai studiati, però issi studii ùn ani micca musciatu di manera pricisa i rolli ghjucati da i veschi à i liveddi suciali, puliticu è culturali.

A sucietà corsa tradiziunali hà cunnisciutu assai parturbazioni da a « monarchie de Juillet » sinu à 1905, data simbolica di a siparazioni di a Ghjesgia è di u Statu. A riligioni cattolica, par via di i so istituzioni è i so veschi, facia valè a so impresa nantu à a cuscenza di a pupulazioni è piddaia pusizioni nantu à tutti i sughjetti chì tuccaiani a Corsica è u restu di u mondu.

U studiu di i lettari pasturali ci pirmetti di capiscia di manera cuncreta u cumpurtamentu è i pusizioni piddati da u viscuvatu corsu nantu à l’affari fundamintali ch’ani rimusciatu tutti i sucietà uccidentali: cundanna di u mudernismu, quistiona educativa, prugressi scintifichi, affari rumana è taliana…Ci si trova dinò sughjetti gravi più spicifichi à a Corsica, cum’è par asempiu a vindetta, cundannata senza cuncissioni da munsignori Saveriu Santu Raffaellu Casanelli d'Istria.

Dunqua, a piccula storia è a storia maiò si mischjani par via di i lettari pasturali chì ci pirmettini di studià u rollu di a Ghjesgia, a so impresa nantu à a sucietà è a vita suciali, icunumica, pulitica è culturali.

 

La soutenance aura lieu le vendredi 6 décembre à 9h30, Salle B1-004, FLLASHS, Campus Mariani

 

En savoir plus: Résumé scientifique

Moungar David | Mise à jour le 13/11/2019
Rendez-vous

Vendredi 06 décembre 2019 à 09h30