Studià | Le portail étudiant de l'Université de Corse
Studià |
Attualità

Soutenance de thèse: Amélie ROSSI (7 décembre 2018)

Discipline : Physiologie et biologie des Organismes - Populations - Interactions Mention : Biologie des Populations et Ecologie

Titre de la thèse: Approche morphologique et comportementale de jeunes stades de poissons côtiers méditerranéens sur le littoral Nord-Est de la Corse (Méditerranée Nord-Occidentale)

 

Résumé vulgarisé:

 

Les populations de poissons côtiers représentent une fraction importante de l’écosystème marin. Néanmoins, celles-ci se trouvent de plus en plus menacées, particulièrement par l’action humaine, comme l’exploitation mais aussi la dégradation des habitats littoraux. Pour réagir à ces menaces, les biologistes marins se proposent aujourd’hui de trouver des solutions et des outils d’application en faveur d’une meilleure protection des espaces naturels marins et d’une gestion intégrée des ressources halieutiques. Dans ce cadre, une étape particulière du cycle de vie des poissons côtiers apparait comme un compartiment crucial de la biodiversité marine, il s’agit de la phase post-larvaire. Cette période intermédiaire entre la vie larvaire et le stade juvénile des poissons côtiers, va déterminer l’installation des futurs stocks d’adultes sur les habitats littoraux. Les post-larves jouent ainsi un rôle décisif dans l’établissement des populations de poissons côtiers car seule une partie infime des individus migrant du large (lieu d’éclosion des œufs) vers les côtes (lieu d’installation) parviendra à survivre.

Cette thèse se focalise sur ce stade post-larvaire et a pour objectif d’améliorer la compréhension de ce maillon clé de la biodiversité marine, particulièrement pour certaines espèces méditerranéennes, qui sont encore très peu connues comparativement à d’autres espèces coralliennes ou de milieu tropical. Plusieurs espèces communément retrouvées sur le littoral corse (Méditerranée Nord-Occidentale) sont considérées ici à travers des approches morphologiques et comportementales. L’approche morphologique a tout d’abord été effectuée par l’évaluation de différentes méthodes d’identification des post-larves (détermination visuelle, analyses ADN…). Ensuite, certains traits morphologiques des post-larves ont été mis en relation pour tenter de prédire les capacités de nage des individus. Des données fondamentales ont pu être récoltées pour plusieurs espèces. Dans un second temps, l’approche comportementale vient s’intéresser aux compétences d’orientation des post-larves dans le milieu naturel face à différents types de facteurs environnementaux, tels que la distance à la côte ou encore la direction du soleil. Les premiers résultats ont donné de nouvelles appréhensions des variables, telles que le type de côte, pouvant influencer les déplacements des post-larves vers les habitats d’installation.

Ce travail dans son ensemble vient enrichir les bases de données méditerranéennes pour plusieurs espèces côtières au stade post-larvaire et pourra venir en appui à de futures procédures de modélisation, notamment de dispersion larvaire ou de prédiction de colonisation d’habitats littoraux. L’apport scientifique à travers des approches physiques et comportementales est essentiel pour atteindre une meilleure efficacité des mesures de gestion et de protection des ressources halieutiques.

 

Riassuntu vulgarizatu:

 

 

E pupulazione di pesci custieri ripresentanu una frazzione impurtante di l’ecusistema marinu. Eppuru, quesse sò di più in più minacciate, in pariculare da l’attività umana, cume a sfruttera ma dinù u guastu di l’abitaculi liturali. Pè reasgisce à ste minacce, oghje chè oghje, i biulugisti marini pruponenu di truvà suluzione è arnesi d’appiecazione à prò d’una prutezzione migliurata di i spazii naturali marini è d’una gestione integrata di e risorse piscarecce. In stu mumentu, una tappa particulare di u ciculu di vita di i pesci custieri apparisce cum’è un mumentu impurtantissimu di a biudiversità marina, si parla di a fasa post-larvale. Stu periodu d’intermediu trà a vita larvale et u stadiu giuvanile di i pesci custieri, hà da determinà a stallazione di e pruviste di pupulazione maiore à vene in l’abitaculi liturali. E post-larvale sò primurose pè a fundazione di e pupulazione di i pesci custieri chì solu una manata di l’individi  migranti à u largu (locu di u sprichjà di l’ove) versu à e coste (locu di stallazione) ci la ferà à campà.

Sta tesa puntilleghja ssu stadiu post-larvale. U so ogettivu hè di migliurà a capiscitura di stu passagiu primurosu di a biudiversità marina, in particulare pè certe spezie mediterranie, chì so sempre scunnisciute pè raportu à d’altre spezie curalliane o di l’ambiu trupicale. Parechje spezie ritrove in generale nantu à u liturale corsu (Mediterraniu Nordu Occidentale) sò cunsiderate quì à traversu avvicinanze murfulogiche è cumpurtamentale. In un primu tempu, l’avvicinanza murfulogica hè stata fatta cù valutazione di sfarenti metodi d’identificazione di e post-larvale (determinazione visuale, analisi ADN,…). Dopu, certi tratti murfulogichi di quesse sò stati messi in rilazione pè pruvà d’antivede e capacità à nutà di l’individi. Elementi fundamentali anu pussutu esse racolti pè parechje spezie. In una seconda tappa, l’avvicinanza cumpurtamentale s’interessa à e cumpetenze d’urientazione di e post-larvale in u so ambiu naturale di pettu à sfarenti fattori naturali cum’è a luntananza di e coste o l’urientazione di u sole. I primi resultati palesanu fatti novi, cum’è a presa in contu di u generu di costa, chì pò influenzà i spiazzamenti di e post-larvale versu abitaculi di stallazione.

Stu travagliu vene à arricchisce a banca di dati mediterranii d’une poche di spezie custiere à u stadiu post-larvale è puderà puntellà i prossimi prutucoli di mudelisazione, vale à dì di sparghjera larvale o di predizzione di culunisazione d’abitaculi liturali. L’acquistu scentificu per via d’avvicinanze fisiche è cumpurtamentale hè primurosu pè migliurà e misure di gestione è di prutezzione di e risorse piscarecce.

 

La soutenance aura lieu le vendredi 7 décembre 2018 à 14h, salle de conférence Stella Mare, Biguglia

 

En savoir plus: Résumé scientifique

David Moungar | Mise à jour le 28/11/2018
Rendez-vous

Vendredi 07 décembre 2018 à 14h00


Dans la même rubrique
Vendredi 14 décembre 2018 à 14h00 Soutenance de thèse: Rémy NICOLAÏ (14 décembre 2018)
Vendredi 14 décembre 2018 à 14h00 Soutenance de thèse: Sophie DUCHAUD (14 décembre 2018)